Transformer n’importe quel PC en NAS Synology avec XPEnology

INFORMATION IMPORTANTE : Cet article est ici à des fins informatifs. En effet, Synology interdit l’installation de son DiskStation Manager sur un autre système qu’un NAS Synology. Ceci équivaut en gros à faire un Hackintosh. Je vous déconseille alors son utilisation au quotidien, sans compter qu’il ne s’agit que d’un hack avec des risques évidents d’instabilité. De plus, il existe des solutions gratuites et légales pour faire la même chose, comme FreeNAS ou NAS4Free

A quoi peut bien servir un NAS ?

Si vous ne savez pas ce qu’est un NAS (Network Attached Storage, stockage en réseau) c’est pour faire simple, un disque dur que vous mettez en réseau (héhé le nom est clair.) Vous pourrez accéder à ce disque dur depuis tous les appareils du réseau, mais aussi utiliser votre NAS comme une seedbox (pour télécharger des ISO d’Ubuntu en torrent… Ou la dernière superproduction de Marc Dorcel), mais également plein d’autres fonctions (surtout chez Syno) aussi bien pour les particuliers que pour les pros.

Après avoir cherché un peu sur le net, je n’ai pas trouvé de tuto en français suffisamment clair et récent. J’ai donc décidé de vous en faire un simple en français.

Étape 1 : Description du matériel.

Personnellement, j’utiliserai un Gateway DS10G équipé d’un Intel Celeron (dont j’ignore la référence), de 8Go de RAM et de trois disques durs de 160Go chacuns.

Les 8Go de RAM ne sont absolument pas nécessaires, 2Go suffiront amplement. Les NAS de Synology sont équipés de RAM entre 256Mo pour les NAS grand public et 4Go pour les plus gros NAS. Ce qui fait qu’un vieux PC peut parfaitement faire l’affaire.

Il est préférable que votre PC qui servira à faire votre FauxSyno soit relié en Ethernet.

Étape 2 : Récupérer XPenology.

Il vous faudra plusieurs outils pour installer votre NAS :

COMMUN

–   Votre ancien PC à transformer en NAS (que j’appellerai FauxSyno)  À noter que vous pouvez très bien utiliser une machine virtuelle (je n’ai pas essayé)
–   Un PC sous Windows (J’ai utilisé une machine virtuelle sur mon Mac)
–   Une clé USB d’au moins 256Mo
–   Win32 DiskImager
–   Synology Assistant (Windows, Mac, Linux)

POUR UNE MACHINE 64BITS
–   XPEnoboot
–   DiskStation Manager 5.1

POUR UNE MACHINE 32BITS
–   Nanoboot 5.0.2.4
–   DiskStation Manager 5.0

DS10G
Notez que l’AirPort Time Capsule et surtout le papier peint des années 1940 ne sont pas obligatoires pour mener l’opération à bien.

 

Étape 3 : Créer la clé USB bootable.

Même procédure pour une machine 32 ou 64bits.
Connectez votre clé USB sur votre PC Windows, puis lancez Win32 DiskImager
Sous «Image File», pointez vers le fichier .img XPEnoboot ou Nanoboot que l’on a téléchargé. Cliquez sur Write. Le soft va formater la clé et écrire le contenu nécessaire.
Patientez quelques secondes (c’est rapide) et votre clé USB est prête.

Win32 Disk Imager

Étape 4 : Installer DiskStation Manager.

Connectez votre clé USB sur votre FauxSyno, puis faites en sorte qu’il démarre toujours sur la clé. Notez que votre clé USB sera nécessaire pour démarrer votre FauxSyno, en effet, DiskStation Manager est installé sur la clé USB et non sur un disque dur. Utilisez donc une clé USB de laquelle vous êtes sûr que vous n’aurez pas besoin.
Laissez le boot se faire et ne changez rien.

 

BIOSBoot

 

A partir de là, vous n’avez plus rien à faire sur votre FauxSyno. Venez donc sur votre ordinateur, installez et lancez Synology Assistant. Après avoir scanné votre réseau, Synology Assistant va reconnaître votre FauxSyno comme un DS3615xs. Il faut maintenant préparer ce NAS pour qu’il soit utile.

DS Assistant

Pour ce faire, faites un clic droit sur votre NAS, puis Installation.
L’assistant d’installation vous demandera un fichier .pat qui correspond au DiskStation Manager 5.0 (pour les 32bits) ou 5.1 que vous avez téléchargé auparavant.

PAT

Après ça, DS Assistant va vous demander un mot de passe et un nom de serveur.

ID

Ensuite, vous pouvez choisir d’assigner une IP fixe ou laisser faire votre box. Je vous conseille d’assigner une IP, afin de toujours trouver votre NAS à la bonne adresse.

IP

 

L’installation se fait, et à la fin vous pourrez accéder à l’interface de gestion de DSM depuis votre navigateur Web en cliquant sur «Se connecter à *nom du NAS*».

Install terminée

Identifiez vous avec «admin» et votre mot de passe.

DSM 1

DSM vous proposera de télécharger et d’installer automatiquement les mises à jour, ce que l’on va refuser car votre FauxSyno ne pourra pas être mis à jour par le biais direct de Synology.
Sélectionnez donc la troisième option.

MAJ

Publicités

5 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. balboa dit :

    bonjour,comment arrêter proprement un mini pc transformer en NAS ? car je n’ai rien trouvé de concret niveau bios pour agir sur le bouton marche arrêt ?

    J'aime

    1. Bonjour.
      Quand j’avais fait mon NAS, le bouton d’alimentation de DiskStation Manager éteignait bien le PC. Et peut-être que si tu appuies brièvement sur le bouton d’alimentation, ton PC s’éteindra proprement, beaucoup de PC agissent comme ça. Et troisièmement, désolé pour le temps de réponse..

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s